L’impulsion est émotionnelle : elle mesure la qualité de son fonctionnement.

Quelques exemples d’instabilités émotionnelles : grincer les dents, fouetter la queue, mettre les oreilles en arrière ; parfois laisser pendre la langue à l’extérieur de la bouche.

C’est un problème d’instabilité émotionnelle qui influence l’impulsion. Ainsi je dois adoucir la façon dont mon cheval pose ses pieds. Tout mon travail consiste à rendre ses pieds (la fçon dont il les poses et les déplaces) plus souples.Attention juste assouplir les mouvements et non pas les accélérer. Si mon cheval se sent sous pression ses pieds se posent brusquement. Mais s’il a compris et répond avec du respect, le mouvement de ses pieds devient long, plat et souple. C’est cela que je veux développer.